Education de qualité pour les Enfants d’Akroful au Ghana

Pays d'action : Ghana Domaine d'intervention : Education
17 840€ collectés sur 22 820€Dont 9 500 € par l'Agence Micro Projets
1 Donateur

Réalisation des infrastructures de base pour les écoles maternelle et primaire de Gomoa Akroful

Localisation précise :

Pays : Ghana

Région : Région Centre (Central Region)

Département : District de Gomoa Est (Gomoa East District)

Ville : Gomoa Akroful (~3600 habitants)

Secteurs d’activité :

Éducation - : accès à une éducation de base de qualité pour tous, OMD 2

Environnement - : assainissement et propreté pour un environnement sain, OMD 7

Contexte du projet :

Depuis la rentrée 2012, on constate une baisse significative du taux de scolarisation (30%) à l'école maternelle de Gomoa Akroful. Cette baisse est attribuée à l'état de délabrement de la structure censée servir de cadre à l'éducation scolaire des enfants. La commune a décidé de réagir après avoir évoqué un besoin de construire un vrai bâtiment en dur pour l’école maternelle, ainsi que des toilettes pour l’ensemble du groupe scolaire. Le manque de ressources financières a incité l’élu local à contacter SANKOFA. C’est ainsi qu’a débuté le partenariat, qui s’est ensuite poursuivi par une véritable phase de planification du projet.

Objectifs :

Objectif Général : Améliorer les conditions de vie des enfants de Gomoa Akroful et leurs familles, par l'accès à une éducation de qualité en assurant les besoins en infrastructures essentiels.

Objectifs spécifiques : Aider à moderniser l'école maternelle, en construisant deux salles de classe, un bureau, un local de rangement et de stockage, ainsi qu’un bloc sanitaire ; renforcer les capacités de la société civile ; mettre en place un Comité local de gestion de la Petite Enfance.

Bénéficiaires / Public visé :

Bénéficiaires directs : ~ 70 enfants de maternelle, 360 écoliers, 11 enseignants, 20 agents de la société civile et services sociaux et ~280 parents ; et indirectement la population (+3600) de Gomoa Akroful.

Description détaillée de l’action :

Création du Comité Local de Soins et de Développement de la Petite Enfance, et formation de ses membres sur leur mission, rôle et responsabilités ; Construction des 2 salles de classe, et d’un bloc sanitaire ; 2 ateliers de formation auprès des représentants de la société civile sur le cycle de projet de développement local ; 2 réunions de sensibilisation communautaires sur le rôle parental ; une journée portes ouvertes à l’école primaire : sensibilisation des parents et des élèves sur la petite enfance.

Capacités opérationnelles engagées dans le projet :

Le projet sera exécuté par un Comité de Pilotage de 8 personnes dont un représentant de SANKOFA. Les deux services de l’administration déconcentrée du District (éducation et travaux public) apportent leur soutien dans la conception des infrastructures, le suivi des travaux, l’équipement scolaire et l’affectation d’enseignants. L’exécution du chantier sera confiée à un prestataire. La population contribuera également à la construction par un apport de main d’oeuvre.

Résultats attendus :

Les classes de maternelle et les toilettes sont construites et fonctionnelles; un Comité local de Soins et du Développement de la Petite Enfance est mis en place ; le taux de scolarisation a augmenté ; 20 agents sont formés ; plus de 500 habitants sont sensibilisés.

Viabilité du projet :

Le projet s’appuiera d’une part sur les structures existantes, dont : l’Association des Parents et Enseignants (PTA), le Comité de Planification de la Ville (TPC), le Comité de Gestion Scolaire (SMC). Par ailleurs, le projet préconise de renforcer les capacités institutionnelles et de gestion des acteurs locaux parties prenantes du projet. La création d’un Comité local de Soins et de Développement de la Petite Enfance assure la pérennité du projet par son rôle de cogérance de l’établissement comme stipulé dans la politique gouvernementale.

Partenaires locaux impliqués :

Le Conseil Municipal (Unit Committee) représente la ville de Gomoa Akroful comme partenaire principal du projet. Il a participé activement à l’élaboration en amont et la définition du projet. Par conséquent, il coordonne la mise en oeuvre des activités en mettant à la disposition du projet son expertise et son expérience du terrain.

Conditions de pérennisation du projet après la clôture de l’action :

- méthodes de suivi et d’évaluation : suivi-évaluation interne au Comité de Pilotage concernant l’ensemble des actions. Indicateurs vérifiables : une grille d’achèvement du projet, et analyse du pourcentage d’avancement du chantier de construction (taux de réalisation de l’ensemble du projet) ; taux de participation à des réunions, formations, et sensibilisation communale ; nombre d’associations de la société civile formées ; nombre d’animateurs mis en fonction ; taux de scolarisation

- viabilité financière et fonctionnement à la fin du financement : La création, la formation, et la mise en place du Comité local de Soins et Développement de la Petite Enfance devrait permettre un suivi post-projet sur le financement et la comptabilité de l’école, créer un lien et des échanges suivis avec les parents d’élèves, les autorités publiques impliquées dans le système éducatif, et veiller au bon usage et entretien des infrastructures et équipements.

- prolongements éventuels de l’action : La phase post-projet prévoit un accompagnement du développement local par la mise en contact institutionnelle des acteurs locaux avec d’autres partenaires du développement au nord par le biais de restitutions du projet et de la capitalisation. Aussi, SANKOFA peut prolonger ses actions dans cette commune par la provision occasionnelle de jeux éducatifs et manuels pédagogiques, ainsi que par la sensibilisation des femmes et des filles, deux groupes déterminants pour assurer la durabilité des résultats acquis.

Expérience de l’association :

SANKOFA a l’expérience d’avoir déjà mené des projets de développement local au Ghana depuis 2008. En partenariat avec le District d'Agona Est (voisin de Gomoa Est), SANKOFA a mené un projet de sensibilisation, de formation et d'amélioration de l'assainissement à Mankrong-Nkwanta. Ce projet (2008–2011), a reçu l'appui financier du Conseil Régional de Midi-Pyrénées, et par la suite de l’Ambassade de France au Ghana (Fonds Social de Développement).

Coût du projet:

Le coût total du projet s’élève à 25 320 € 

Échéancier : Date de démarrage du projet : 1 décembre 2014 - Date de fin : 30 novembre 2015

Choisissez le montant de votre don* * Don minimum : 10€
Coût après réduction d’impôts : Pour les entreprises : En savoir plus

Faites parler de ce projet

Commentaires

Projets similaires

Jeu et petite enfance 2017 2018

Printemps 2017
15 000€  collectés sur 47 608€
Thématique : Education
Pays : Cambodge
Faire un don

Ecole de Musique au Cambodge

Printemps 2017
59 850€  collectés sur 84 850€
Thématique : Education
Pays : Cambodge
Faire un don

Jeunes agriculteurs du Menabe

Printemps 2017
26 000€  collectés sur 34 722€
Thématique : Education
Pays : Madagascar
Faire un don