la bibliothèque pour tous

Pays d'action : Madagascar Domaine d'intervention : Education
8 440€ collectés sur 12 870€Dont 8 400 € par l'Agence Micro Projets
1 Donateur

Bibliothèque des rues et points lecture dans les quartiers défavorisés de l'ouest d'Antananarivo

A Madagascar, la scolarité est obligatoire jusqu’à 15 ans. Toutefois, 13% des enfants ne seront jamais scolarisés, et la plupart des enfants scolarisés ne savent pas lire à la sortie du primaire, même dans leur langue maternelle. Le taux d’achèvement du primaire est estimé à 69%.  La lecture (qu'elle soit en malgache ou en français) n'était pas inscrite au programme scolaire jusqu'à ce que l'association des Editeurs de l'Ile demande au gouvernement d'agréer une liste de livres de lecture pour le primaire en 2013. Mais faute de directive claire, et faute d'ouvrages, la lecture n'est pas pratiquée couramment dans les écoles primaires. Les bibliothèques scolaires existent peu dans les quartiers défavorisés, et les livres ne sont pas adaptés aux lecteurs (elles sont majoritairement constituées par des dons de livres français, souvent obsolètes).

Les bibliothèques de quartier sont elles aussi inexistantes, ou inadaptées à leurs lecteurs. Les livres qui y sont présents sont bien souvent en  mauvais état, écrits en français, et obsolètes (manuels techniques anciens..).

Le projet « bibliothèque pour tous » vise à apporter la lecture aux enfants qui n’y ont pas accès habituellement. Il se situe sur 3 communes rurales à proximité d’Antananarivo, la capitale : les communes d’Ambohidrapeto, Andranonahoatra et Itaosy,  chacune ayant l'administration de 5 fokontany (mairies de quartier). Ce projet regroupe une bibliothèque des rues ambulante, et 15 points lecture (bibliothèques de quartier installées dans les murs des 15 fokontany desservis).

L’association « Gazela pour le développement social » réunit des assistants sociaux et des éducateurs pour améliorer l’éducation dans ces 3 communes au périmètre très étendu. Ces 3 communes ont une population  de 120 000 habitants, dont environ 45% de jeunes.

Depuis décembre 2016, nous collaborons avec Gazela à la mise en place de bibliothèques de rues dans ces communes. Ces communes n’ont a priori pas d’enfants « des rues », mais ont un taux d’environ 50% d’enfants descolarisés. (voir annexes 1  à 3 : données des communes). Gazela souhaite ainsi apporter la lecture et la culture  aux enfants descolarisés, mais également aux enfants scolarisés qui ne trouvent pas ces livres à l’école. Un gros travail de lien avec les communes et les fokontany (mairies de quartier) a été réalisé afin de sensibiliser les élus à l’importance de la lecture. Aujourd’hui, les élus s’investissent pleinement dans ce projet en mettant à disposition un terrain sécurisé (en dehors des circulations de voitures..), avec un point d’eau, pour la séance en plein air de la bibliothèque de rues.  L’affichage annonçant les séances est également très bien réalisé et relayé, de sorte qu’un maximum d’enfants (et de parents) sont au courant de la date de la prochaine séance.

La bibliothèque de rues n’est pas seulement un endroit pour lire.  C’est l’occasion de les sensibiliser à l’hygiène, de leur apprendre comment tenir un ouvrage, d’aimer se faire lire une histoire ou de la lire soi-même. Le but étant d’instaurer une relation de confiance avec ces enfants et leurs parents, leur donner le goût de la lecture, les préparer à la scolarisation, améliorer leur socialisation, consolider les acquis des enfants déscolarisés.

Gazela a commencé au rythme de 2 séances par mois, puis de 4 séances par mois à compter d’octobre 2017. 8 lieux ont été identifiés dans les 15 fokontany desservis dans les 3 communes rurales. Les enfants retrouvent donc « leur » bibliothèque une fois tous les 2 mois.

Ce n’est pas suffisant pour créer une habitude de lecture chez ces enfants.

Pour ce nouveau projet baptisé "bibliothèque pour tous", l'association Gazela a proposé de doubler les séances de bibliothèque de rues, et d’associer les élus pour la recherche de 15 lieux pouvant accueillir un point lecture : un lieu par fokontany. Les enfants (ainsi que leurs parents et les jeunes du quartier) pourraient ainsi retrouver les livres qu’ils aiment tous les mercredis et tous les samedis. La bibliothèque de rues, qui est un lieu d’animation, permettra de sensibiliser davantage les enfants à la fréquentation de ces points lecture. En effet, pour nombre de ces enfants « une bibliothèque, ce n’est pas pour eux ».

La phase pilote du projet « Bibliothèque Pour Tous » a été lancée le 7 juillet 2018 et a officialisé l’ouverture de 15 points de lecture au sein de 12 bureaux de « fokontany » (maison de quartier), 2 bibliothèques communales et au sein de la bibliothèque de l’association Gazela. 600 livres  ont été répartis, soit environ 40 livres par point de lecture. Les bibliothécaires ont été recrutées par les responsables des fokontany, formées à la gestion du livre par Marie-Michèle Razafintsalama (gérante de Prediff et éditrice) et à l'animation d'un point lecture par l'équipe de Gazela.

Ainsi, les enfants et les jeunes de ces quartiers ont désormais la possibilité de lire ou d’emprunter les mêmes livres qu’ils ont pu découvrir à l’occasion des séances de bibliothèque de rues (BMV), et ce tous les mercredis et samedis.

Reste désormais à consolider le projet via la poursuite de la formation des bibliothécaires, et via également l’acquisition de nouveaux livres y compris à destination d’un public plus âgé, de sorte que le point lecture devienne véritablement une « Bibliothèque Pour Tous ».

Repérer ces enfants, leur apprendre à aimer la découverte du livre, nouer un lien de confiance avec ses parents et leur faire prendre conscience de l’importance de la scolarisation de leurs enfants pour leur avenir, c’est tout ceci que Gazela souhaite mettre en œuvre avec l’aide de tous les partenaires suivants :

Prediff : Nous travaillons sur des projets lecture avec sa gérante, Marie-Michèle Razafintsalama, depuis 2009. Elle propose un " kit lecture " clé en main à destination des associations  : recherche des livres adaptés,  fourniture des livres, formations des bibliothécaires, et suivi de l’action. Elle est chef de projet de la bibliothèque des rues depuis 2016, et est associée à toutes nos réflexions sur la lecture.

Les Maires des 3 Communes Rurales et les 15 Chefs de Fokontany concernés, ainsi que les bibliothécaires recrutés par les fokontany pour les points lecture,

« Le livre aux Mille Zebus » et « Solidarité avec Madagascar » : nos deux associations de solidarité internationale travaillent ensemble pour porter ce projet en France.

Nous avancerons pas à pas ensemble dans ce projet.

La lecture d'ouvrages adaptés est bien souvent la seule fenêtre ouverte sur le monde pour ces enfants identifiés "population cible" dans le PSE (Plan Sectoriel de l'Education 2018-2022).

Vidéo 1 - Présentation générale de la BVM commentée par la Présidente de Gazela + Présentation de l'un des points de lecture que nous souhaiterions rénover dans le cadre du projet BPT https://www.youtube.com/watch?v=uDfKGynD97Y&t=1s Vidéo 2 - Présentation en images d'une séance de lecture en plein air (BVM), suivie d'une séance de lecture au sein d'un point de lecture (BPT) https://www.facebook.com/1644878975731198/videos/245161219519368/ Vidéo 3 - Questionnaire Bibliothèque Pour Tous : enquêtes auprès de la population afin de mieux comprendre les besoins de la population dans le cadre du projet BPT. https://www.facebook.com/1644878975731198/videos/1952139524866159/ Vidéo 4 - Workshop Animation : formation délivrée par Gazela auprès des bibliothécaires recrutés dans le cadre du projet BPT https://www.facebook.com/1644878975731198/videos/251038888934222/
Choisissez le montant de votre don* * Don minimum : 10€
Coût après réduction d’impôts : Pour les entreprises : En savoir plus

Faites parler de ce projet

Commentaires

Projets similaires

Centre de formation multimétier

Automne 2018
47 275€  collectés sur 77 275€
Thématique : Education
Pays : Congo
Faire un don

Soutien à l’éducation et l’autonomisation des jeunes burundais défavorisés des localités de Rutegama, Bubanza et Nyabihanga

Automne 2018
19 872€  collectés sur 26 872€
Thématique : Education
Pays : Burundi
Faire un don

extension d’un collège en lycée à Koudougou Burkina Faso –

Automne 2018
34 250€  collectés sur 49 312€
Thématique : Education
Pays : Burkina Faso
Faire un don