Sécurité alimentaire, préservation de la ressource en eau

Pays d'action : Cameroun Domaine d'intervention : Eau

Localité :

tokombéré / Cameroun

Domaine d'intervention :

Eau

Population cible :

Cinq villages situés dans les piémonts. Chaque village se compose de 100 à 300 familles.

Porteur du projet :

Mil et Blé

Partenaire local :

Boukar Abba (Coopérative)

Budget total du projet :

Indéfini

Partenaires Financiers :

  • Publiques
    • Indéfini
  • Privés
    • Indéfini

Date de lancement du projet :

01/01/2015

Date de fin du projet :

31/12/2015

Résumé du bilan

La problématique du projet "EAU" était, avec la population, de renouer avec des traditions oubliées, afin d'entretenir les piémonts entourant Tokombéré pour réduire l'érosion des terres cultivables due aux pluies torrentielles, 4 mois par an, et pour reconstituer les nappes phréatiques. L'objectif de mobiliser la population en 2014 a été nécessaire pour permettre d'ajuster le projet initial et sa mise en œuvre opérationnelle dès janvier 2015. L'encadrement par un technicien spécialement dédié au projet a été déterminant dans cette étape. L'année 2015 a ainsi confirmé la mobilisation de la population des villages concernés, ce qui a permis, avant la saison des pluies, la construction de biefs en pierres calées et de diguettes. L'objectif essentiel, de mobiliser la population pour assurer l'entretien et l'extension des ouvrage a ainsi été atteint et permettra d'aborder la phase ultérieure du projet : plantations antiérosives, biefs en pierres maçonnées... Il est important de noter que ce projet a été élaboré tant avec la population locale qu'avec les autorités administratives, et a ainsi bénéficié de toutes les autorisations requises, et, par voie de conséquence, d'un surcroît d'intérêt de celles-ci à l'égard de l'arrondissement de Tokombéré. Cf. Photos 2015 09 18 0 Avant et Après )

Bénéficiaires

Nombre de bénéficiaires directs

  • Prévu :
  • Réel : 5
Explication des écarts:
le nombre définitif de villages bénéficiaires de l'action menée en 2015 dépendait du périmètre arrêté pour cette première étape et de la nature des ouvrages ; Ici, des biefs en pierres calés . Les villages bénéficiaires ont donc été arrêté suite aux études préalables et environnementale

Nature des bénéficiaires directs

  • Prévu :
  • Réel : Cinq villages situés dans les piémonts. Chaque village se compose de 100 à 300 familles.
Explication des écarts:
le nombre définitif de villages bénéficiaires de l'action menée en 2015 dépendait du périmètre arrêté pour cette première étape et de la nature des ouvrages ; Ici, des biefs en pierres calés . Les villages bénéficiaires ont donc été arrêté suite aux études préalables et environnementale

Critères de sélection des bénéficiaires directs

  • Prévu :
  • Réel : S'agissant d'un projet lié à la topographie et à l'hydrologie, les villages pressentis sont ceux situés au pied des montagnes en tenant compte des zones d'érosion particulièrement critiques.
Explication des écarts:
le nombre définitif de villages bénéficiaires de l'action menée en 2015 dépendait du périmètre arrêté pour cette première étape et de la nature des ouvrages ; Ici, des biefs en pierres calés . Les villages bénéficiaires ont donc été arrêté suite aux études préalables et environnementale

Nombre de bénéficiaires indirects

  • Prévu :
  • Réel : 30
Explication des écarts:
L'ampleur du projet tel que défini dans le dossier technique à déterminer le nombre des acteurs sur le terrain.

Nature des bénéficiaires indirects

  • Prévue :
  • Réelle : Il s'agit des techniciens ayant travaillés sur les chantiers des 5 villages sélectionnés (cf.Rapport Photos techniciens) ayant pu pour certain bénéficier d'une expérience antérieure dans les aménagements hydrauliques.
Explication des écarts:
R.A.S.

Activités menées

Préservation de la ressource en eau. Protection de l'environnement, maîtrise de l'érosion, accès à l'eau potable et plantation d'arbres. L'année 1, objet de cette dotation, a vue l'action ciblée sur les biefs en pierres calées et la création de diguettes, permettant l'infiltration des eaux vers la nappe phréatique. Cf. pièce jointe : Dossier technique, actualisation opérationnelle du projet d'origine. cf 000 2015 02 06 - du 01/01/2015 au 31/12/2015
Durant cette période d'activité (cf. Rapports d'activités périodiques joints) :
182 biefs en pierres calées (2650 mètres) ont été réalisés.
Des diguettes ont été levés permettant l'irrigation de 257 hectares.
Avec la participation des comités de gestion mis en place dans les villages concernés dans une démarche de responsabilisation et d'autonomie pour assurer l'entretien des ouvrages, sensibilisant ainsi les populations.

Effets

Effets du projet positifs prévus

Eviter l'érosion de la couche fertile et le creusement de ravinés dans les parcelles cultivables. Favoriser l'infiltration des eaux de pluie et reconstituer les nappes phréatiques.

Effets du projet positifs imprévus

La mobilisation de la population a été beaucoup plus importante qu'imaginé. Le processus initié a généré des demandes nouvelles au vu des résultats obtenus. Sur le plan administratif le dossier a été autorisé par l'Administration et a été l'objet d'une étude environnementale mobilisant tous les acteurs (villageois, paysans, Administrations, politiques...)

Effets du projet négatifs prévus

Néant

Effets du projet négatifs imprévus

Les ressources mobilisées à ce jour par Mil et Blé risquent de ne pas être suffisantes pour répondre aux nouvelles demandes suscitées par le succès des ouvrages réalisée (Cf. Rapport de décembre 2015).

Apprentissages et leçons tirées

le projet a connu une période de sensibilisation assez longue durant laquelle l'association partenaire pouvait s'interroger sur la réelle motivation des bénéficiaires . Ce temps de gestation s'est en fait avéré fructueux et a permis une appropriation du projet par les paysans et une mise en œuvre effective de cette première tranche dont les résultats tangibles par la population sont générateurs d'une dynamique permettant d'aborder les étapes suivantes avec confiance .

Projets similaires

Accès à l’eau : création et rénovation de points d’eau

Printemps 2014
Budget : 38162€
Thématique : Eau
Pays : Burkina Faso
Je découvre

Adduction d’eau courante au Centre de Santé Intégré de Lokoti

Thématique 2013
Budget : 0€
Thématique : Eau
Pays : Cameroun
Je découvre

Accès à l’eau et construction de latrine au nord Laos

Thématique 2013
Budget : 0€
Thématique : Eau
Pays : Laos
Je découvre

Commentaires